https://datingranking.net/fr/plus-dun-tiers-des-ados-ont-ete-maltraites-dans-leurs-relations/Plus d'un tiers des adolescents ont été maltraités dans leurs relations amoureuses
Divulgation d'affiliation

Plus d’un tiers des adolescents ont été maltraités dans leurs relations amoureuses

Plus d’un tiers des adolescents ont été maltraités dans leurs relations amoureuses

La violence dans les fréquentations chez les adolescents pourrait-elle être à la hausse? De nouvelles recherches suggèrent que cela pourrait être le cas.

Un adolescent sur trois déclare avoir subi des abus physiques, émotionnels ou sexuels de la part de son partenaire amoureux, selon les données compilées à partir d’une enquête nationale.

Près d’un quart des garçons et un tiers des filles ont indiqué qu’ils avaient eux-mêmes été à la fois un agresseur et une victime à un moment donné de leur passé avec un partenaire.

Les résultats font partie d’une étude en cours qui a été partiellement révélée lors d’un symposium en juillet à Hawaï pour l’American Psychological Association.

Comme l’étude est toujours en cours d’examen, l’auteur principal Michele Ybarra, du Center for Innovative Public Health Research, a expliqué qu’elle ne pouvait pas encore présenter pleinement les résultats.

Ces résultats marquent un sérieux écart par rapport aux résultats antérieurs où les hommes se sont avérés disproportionnellement signalés comme agresseurs.

« Un adolescent sur trois déclare avoir vécu

abus physique, émotionnel ou sexuel. »

Des recherches antérieures ont suggéré que les agresseurs masculins étaient plus nombreux que les femmes de près de 20 à un.

Cependant, les résultats sont corroborés par d’autres recherches récentes, notamment des données sur la violence dans les fréquentations recueillies à la Northeastern University-Boston par le chercheur Carlos Cuevas.

Cuevas a déclaré lorsque les filles maltraitent: « Ce sont généralement des comportements de bas niveau, des coups légers, des injures, des choses comme ça. »

Pour les cas d’abus plus graves, les hommes ont tendance à compromettre un plus grand nombre d’agresseurs.

Une étude supplémentaire menée par Ybarra a révélé que les partenaires qui ont admis avoir victimisé un petit ami ou une petite amie avaient également fréquemment des antécédents d’intimidation pendant les années du secondaire.

Cette recherche impliquait le suivi de 625 jeunes du collège au jeune adulte. Il a révélé que ceux qui intimidaient verbalement d’autres étudiants étaient sept fois plus susceptibles d’abuser physiquement d’un partenaire plus tard.

Ryan Grover
Ryan Grover
Ryan Grover
MS, RD et écrivain
Ryan est un psychologue expérimenté et bien connu, un conseiller en rencontres et relations, il aime les voyages, le yoga et la culture indienne en général. C'est un vrai pro !
Soumettre un avis
Évaluation:

Top sites de rencontres