https://datingranking.net/fr/les-secrets-des-femmes-qui-postent-frequemment-sur-facebook/Les secrets des femmes qui publient fréquemment sur Facebook
Divulgation d'affiliation

Les secrets des femmes qui publient fréquemment sur Facebook

Les secrets des femmes qui publient fréquemment sur Facebook

Les médias sociaux sont souvent une forme de divertissement que l’on aime ou qu’on laisse.

Alors que de nombreuses femmes barbotent, certaines évitent tout ensemble et certaines plongent avec force.

Partager des informations sur vos goûts et vos aversions, comme des livres que vous chérissez ou des films préférés, peut être amusant.

Cependant, trop partager peut-il être un signe de besoin ?

Une nouvelle recherche a révélé que plus les femmes révèlent d’informations en ligne, plus elles se sentent seules.

Les détails

Yeslam Al Saggaf

Yeslam Al Saggaf
Université Charles Sturt

L’étude, intitulée « Self-Disclosure On Facebook Among Female Users and Its Relationship to Feelings of Loneliness », provient de l’Université Charles Sturt de la Nouvelle-Galles du Sud, en Australie.

Les chercheurs Yeslam Al-Saggaf et Sharon Nielsen ont dirigé l’effort, qui doit être publié en juillet dans la revueComputers in Human Behavior.

Plus de 600 comptes Facebook féminins ont été examinés, les chercheurs analysant les publications, les partages, les goûts et les aversions.

« Plus on passe de temps à

Facebook, plus ils sont mécontents. »

Sur la base de l’activité et de la réponse, la moitié du groupe a été désignée comme «les connectés», tandis que la moitié inférieure a été classée comme «les solitaires».

Les femmes du groupe identifiées comme solitaires étaient plus susceptibles de divulguer leurs styles, tels que leurs goûts musicaux ou de lecture, mais aussi des informations personnelles, telles que leur adresse.

Cependant, les affiches connectées étaient plus susceptibles de partager sur leur mur Facebook et étaient vraisemblablement plus actives que les déconnectées.

Recherche précédente

Cette étude s’appuie sur des recherches antérieures de l’Université du Michigan, qui suggèrent que plus on passe de temps sur Facebook, plus on est susceptible de devenir malheureux.

Dans l’étude, les chercheurs sont allés jusqu’à déclarer que l’activité de Facebook « sape » le bien-être de ses utilisateurs.

Lilly Melanie
Lilly Melanie
Lilly Melanie
MS, RD et écrivain
Lilly est l'une des meilleures expertes en relations et rencontres de l'industrie, elle aide des milliers de personnes à résoudre leur problème, et nous sommes vraiment ravis d'avoir un tel professionnel dans notre équipe !
Soumettre un avis
Évaluation:

Top sites de rencontres