https://datingranking.net/fr/les-adolescents-lgbt-sont-plus-susceptibles-de-vivre-la-violence-dans-les-rencontres/Les adolescents LGBT sont plus susceptibles de subir de la violence dans les fréquentations
Divulgation d'affiliation

Les adolescents LGBT sont plus susceptibles de subir de la violence dans les fréquentations

Les adolescents LGBT sont plus susceptibles de subir de la violence dans les fréquentations

Les abus dans les fréquentations d’adolescents sont un problème majeur, et les psychologues savent depuis longtemps que certains types de personnes sont plus susceptibles d’en être victimes que d’autres. Une nouvelle recherche révèle que les jeunes LGBT peuvent être un tel groupe.

L’étude, publiée dans le Journal of Youth and Adolescence, a été menée en interrogeant 3 745 jeunes pour examiner l’orientation sexuelle et l’identification de genre par rapport à la violence dans les fréquentations.

Des jeunes gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres faisaient partie de l’échantillon, bien que la majorité des participants soient hétérosexuels. Environ 6 pour cent du groupe s’est auto-identifié comme lesbienne, gay, bisexuel ou transgenre.

Les étudiants impliqués dans l’étude de l’Urban Institute étaient originaires de New York, du New Jersey ou de Pennsylvanie et avaient entre la septième et la douzième année.

Les élèves ont chacun été interrogés sur la violence physique, la violence psychologique, le harcèlement numérique et la coercition sexuelle.

Les adolescents gais et lesbiennes étaient plus susceptibles de subir une forme de violence dans les fréquentations, mais les étudiants transgenres étaient les plus vulnérables aux abus.

Parmi les étudiants LGBT, plus de 50 pour cent ont indiqué avoir subi une forme d’abus dans au moins une relation. Dans toutes les catégories étudiées, les adolescents homosexuels étaient au moins 10 % plus susceptibles d’être victimes d’abus que les étudiants hétérosexuels.

« Cinquante pour cent des étudiants LGBT

subi une forme d’abus. »

En ce qui concerne uniquement la violence physique, 29 % des étudiants hétérosexuels ont déclaré en avoir été victimes au moins une fois. Parmi les étudiants LGBT, ce nombre est passé à 43 pour cent.

De plus, l’étude a révélé que les adolescents LGBT étaient plus susceptibles d’admettre être eux-mêmes des agresseurs que les adolescents hétérosexuels.

« L’attention des médias et la littérature sur les jeunes lesbiennes, gais et bisexuels se concentrent massivement sur la violence impliquant des crimes haineux et l’intimidation tout en ignorant le fait que les jeunes vulnérables peuvent également être exposés à un risque accru de violence dans leurs relations amoureuses », selon le rapport.

« Compte tenu des taux de victimisation aussi élevés, il est particulièrement important d’aider ces jeunes car la violence dans les fréquentations chez les adolescents peut être un tremplin vers la violence entre partenaires intimes chez les adultes », a déclaré l’auteur principal Meredith Dank.

Ryan Grover
MS, RD et écrivain
Ryan est un psychologue expérimenté et bien connu, un conseiller en rencontres et relations, il aime les voyages, le yoga et la culture indienne en général. C'est un vrai pro !
Soumettre un avis
Évaluation:

Top sites de rencontres